zaterdag 17 september 2011

Gezellige drukte op festival



Depuis quelques mois, l’idée de ce festival a germé dans la tête du président du club local VIDEOOM. Après denombreux contacts auprès des clubs limbourgeois (NL +B), liégeois et allemands (Aix-la-Chapelle), on est passé à la phase de réalisation. Malheureusement, les Allemands n’ont pas pu concrétiser leurs intentions. Se sont donc trouvés sur les starting blocks les clubs de GSVC (Geleen - NL), LAS (Maastricht - NL, que nous connaissons bien), VFC (Genk - B), Videoom (Heerlen -NL) et nous, avec un apport important de films : 44 sur un total de 88. C’en était trop et l’organisateur a dû opérer une sélection : 10 pour Geleen, 5 pour Maastricht, 8 pour Genk, 9 pour Heerlen et ... 15 pour le 8/16 ! Les genres étaient très variés : 1 animation, 12 documentaires, 1 fantaisie, 11 fictions, 1 genre, 17 reportages, 3 sans paroles et 1 vidéoclip. L’intérêt de telles rencontres réside non pas dans le fait de (re)voir, avec un plaisir renouvelé, les films de notre propre club, mais surtout de découvrir des réalisations d’autres clubs et là, nous avons été comblés. Certaines fictions étaient réellement dignes de professionnels et ont, par ailleurs, été primées lors des festivals UNICA. D’autres films resteront dans les mémoires grâce à leurs qualités ou originalité. Comme il a été spécifié au départ, ceci n’était pas un concours, mais une rencontre amicale où chacun a pu tisser des liens avec d’autres personnes. Chaque auteur en est revenu avec, non pas un prix, mais un certificat de participation. Les 18 personnes du 8/16 présentes au cours de ces 2 journées en garderont des souvenirs plein la tête et la satisfaction d’avoir passé un week-end trèsm agréable.
Il est fort probable que ce genre de rencontre se renouvelle périodiquement d’un côté ou de l’autre des frontières. Les responsables des clubs concernés restent en contact pour ce faire. Il faut en tout cas remercier le président de Videoom, M. Leo Gerards, pour avoir pris cette première initiative. Attendons la suite maintenant ...
Léon

Geen opmerkingen:

Een reactie posten